CONVERSATION SUR LE PAYSAGE /// Galerie 22,48m²


 « J’ai découvert le travail de Thomas lors d’une exposition personnelle intitulée Isola en 2013. Son travail a immédiatement résonné en moi, du fait de mes recherches personnelles, ses œuvres m’apparaissent comme une traduction de l’œuvre poétique et philosophique d’Edouard Glissant. Edouard Glissant est un auteur martiniquais qui prône une philosophie de l’archipel, de la trace, du langage, mais surtout de la relation. A partir des éléments de la nature, du paysage et de la géographie, l’auteur élabore une théorie poétique pour penser l’histoire, les relations humaines ou encore la création. Ces notions structurent ma pensée en tant qu’historienne de l’art, critique d’art et commissaire d’exposition.

C’est avec cet esprit que j’ai souhaité rassembler les artistes invités ce soir. A partir de l’œuvre de Thomas et plus largement du paysage dans la création actuelle, j’ai souhaité mettre en relation des peintures sérigraphiées d’Eva Nielsen, les peintures et les volumes de Maude Maris, les installations de Cécile Beau et les sculptures de Mathilde Denize. Les cinq artistes ont une approche singulière du paysage, de la nature, de ses motifs et de ses matériaux. Le paysage est ce soir envisagé d’une manière libre et très large. Pourtant nous verrons que les notions de récolte, d’empreintes, de traces, de fragments et de rhizomes trouvent un écho dans chacune de leurs pratiques artistiques.

 Le paysage est un sujet qui m’intéresse depuis longtemps, tout d’abord parce qu’il traverse le temps, les époques et les styles. La capture d’un fragment de nature, qu’elle soit visuelle ou matérielle, fascine les artistes qui depuis toujours en formulent des traductions, des restitutions, des collections ou des appropriations. La lecture de l’ouvrage de François Jullien, Vivre de Paysage (paru en 2014) est particulièrement éclairante sur le rapport que nous entretenons, nous humains, avec le paysage. L’auteur compare deux conceptions, deux manières d’envisager et de regarder le paysage. Une manière occidentale qui tient à maitriser son paysage (en particulier par la mise ne place de systèmes de repères, de balisage et de carte qui permettent de ramener le paysage à une échelle humaine), parce qu’il doit garder une forme de contrôle sur l’espace et sur son environnement, l’homme occidental se tient à l’écart du paysage. La conception asiatique du paysage est tout autre, puisque l’homme fait partie intégrante de la nature, il est pleinement inscrit dans le paysage et le vit de l’intérieur. François Jullien écrit qu’il y a paysage quand le regard est n’est plus à la recherche d’une information précise, mais qu’il se laisse absorber par le paysage. Le pouvoir d’absorption généré par une œuvre d’art est aussi un élément commun aux cinq artistes réunis ce soir. »

THOMAS TRONEL-GAUTHIER

TTG_RECIF D'EPONGES (CAPITA VITUM)_1

EVA NIELSEN

Pallene II, 2015, 200 x 150 cmhuile, acrylique et sérigraphie sur toile

Pallene II, 2015, 200 x 150 cmhuile, acrylique et sérigraphie sur toile

MATHILDE DENIZE

Vue Exposition / Galerie Djeziri Bonn / Linard Editions – Paris (2014)

Vue Exposition / Galerie Djeziri Bonn / Linard Editions – Paris (2014)

MAUDE MARIS

En amont Huile sur toile / 150x150cm / 2014

En amont Huile sur toile / 150x150cm / 2014

CECILE BEAU

5-C=1-√ρχ

——————————————————————————————————————–

27/02/2015, 19h – 21h00
Dans le cadre de l’exposition Thomas Tronel-Gauthier / Ce que j’ai vu n’existe plus
CONVERSATION SUR LE PAYSAGE
Julie Crenn réunit les artistes : Thomas Tronel-Gauthier,

Cécile Beau, Mathilde Denize, Maude Maris, et Eva Nielsen

EXPOSITION THOMAS TRONEL-GAUTHIER

++ GALERIE 22,48m²

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :