LYDIE JEAN-DIT-PANNEL /// Anyway, Anyhow, Anywhere


557937_3918906045541_1812799650_n

Nothing gets in my way – 

Not even locked doors

Don’t follow the lines

That been laid before

I get along anyway I dare

Anyway, anyhow, anywhere.

(The Who – 1965 / David Bowie – 1973).

La pratique de Lydie Jean-Dit-Pannel repose sur la constitution d’un journal à la fois intime et extime. Formé de collections multiples, il prend, au fil des années, une valeur d’archive aussi bien personnelle que collective. L’artiste compile et collectionne des objets tangibles comme les écriteaux chipés dans les hôtels, des pièces de puzzle et des vinyles, elle rassemble également des collections immatérielle constituée principalement d’images glanées sur la toile. Ses collections sont diffusées et exposées au moyen de supports multiples : exposition, papier, conférence, peau, film (PANLOGON) et Internet. Le PANLOGON, un film-journal, est à l’image de sa pratique, in progress. Depuis dix ans, elle nourrit et augmente un film qui retrace ses expériences, ses rencontres et ses projets. Les collections sont formées de photographies réalisées par l’artiste, de tatouages de monarques femelles gravés par des artistes tatoueurs rencontrés au fil de ses voyages, ou encore de visuels récoltés de manière quasi boulimique sur la toile. Toutes ces images forment la trame visuelle et conceptuelle d’un projet de vie, ALIVE. Une archive vivante, riche et jouissive. En vie et en progression, à l’image du blog (une collaboration avec Balack Balack, revue d’architecture) qu’elle alimente chaque semaine en distillant une iconographie traduisant la diversité de ses influences et de ses références personnelles.

282689_3778249169207_1628386159_n

 Un projet initié sur son journal Facebook où chaque jour elle publie sur son mur quelques images avec pour seule mention ALIVE. Depuis 2009, elle compile sans distinction, sans chronologie et sans classement spécifique des visuels de ses propres œuvres (ses performances, photographies et expositions), de stills de films ou bien de séries télévisées, de portraits (chanteurs, acteurs, réalisateurs, artistes, musiciens) et de photographies de lieux traversés, de paysages mythiques. Les registres y sont brouillés, les visages cultes sont associés à des visages anonymes, les morts côtoient les vivants, la frontière entre high and low est évacuée au profit d’une constellation plurielle. Nous y croisons les visages mythiques issus des cinémas de Herzog, Godard, Cassavetes ou de Kubrick. De La nuit du chasseur à Dracula, en passant par Alien et 12 hommes en colère, l’artiste distille au grès de ses envies des corps, des visages, des scènes, des attitudes, des expressions, des gestuelles et des paysages. Des films aux bandes-son indissociables, le rock, son histoire et son esprit accompagnent Lydie Jean-Dit-Pannel au quotidien : Iggy Pop, David Bowie, Debbie Harry, Nick Cave, Alan Vega et bien d’autres. Son imaginaire est ainsi peuplé par des hommes et des femmes, des légendes inspirantes. S’il fallait attribuer un guide à ce panthéon protéiforme, Charles Bukowski y tient une place de premier ordre.

282324_3778235488865_679312055_n

 Le déroulé de la page génère une cohérence et un récit autobiographique à la fois visuel, mémoriel et émotionnel. Les images font écho à ses recherches plastiques : le corps, la traversée, la musique, la poésie, les animaux, les relations humaines, l’inconnu, le partage, la liberté. L’ensemble constitue une mosaïque infinie, une représentation inédite d’une construction personnelle partagée. La dissémination des images sur une page web qui elle aussi nous semble infinie, traduit une volonté d’établir une mythologie qui soit à la fois intime et collective. Des corrélations s’engagent entre l’artiste et nos expériences, un dialogue visuel s’articule de manière quotidienne. En elle, nous nous retrouvons à travers ses mosaïques, des symboles et des idoles inscrits dans nos propres constructions.

 Blog BALACK /// http://mybalackfromlydie.tumblr.com/

Site de l’artiste /// http://ljdpalive.blogspot.fr/

531216_3541067359810_1621108211_n

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :