TOTAAL APOTHEEK [Exposition Rohan Graeffly & Nicolas Tourte]


!cid_part21_04080403_01090202@wanadoo

Nicolas Tourte
Gift, 2012 (tirage)

Rohan Graeffly et Nicolas Tourte sont amis sur Facebook. Grâce aux méandres du réseau social, ils ont découvert leurs pratiques respectives et se sont rencontrés une première fois à Gand en 2012. La relation, qui était virtuelle au départ, donne lieu à une collaboration amicale qui se traduit par une exposition. Apotheek est un terme flamand qui signifie « pharmacie ». Totaal Apotheek peut alors être envisagée comme la métaphore d’une armoire sans fond, aux tiroirs illimités, contenant toutes sortes d’objets, de matériaux, d’images, d’outils et de souvenirs. Une « pharmacopée visuelle apocalyptique » dans laquelle les deux artistes piochent tout ce qui peuple nos quotidiens et notre intimité. Un équilibre est créé entre l’espace hors-normes de l’Entrepôt Fictief et les petits riens dont ils parviennent à extraire des univers insoupçonnables. Ils s’attachent alors à questionner nos habitudes de perception en détournant, déformant ou bien recyclant des éléments souvent imperceptibles puisqu’ils sont inscrits dans une banalité dont nous ne soupçonnons pas les infinies possibilités.

Rohan Graeffly
Je demeure minéral dans les mâles choses animées, 2012 (R.G.)
Photomontages, 29,7 cm / 42 cm

Rohan Graeffly utilise aussi bien la photographie, le dessin, le collage que la sculpture, pour se saisir de sujets ayant souvent trait à la mémoire et à son ravivement. Il imagine ainsi les visages des soldats de la Première Guerre Mondiale, au moyen de cristaux colorés (Je Demeure Minéral dans les Mâles Choses Animées – 2012). Il souhaite rendre à ces hommes aux visages disparus, oubliés, une nouvelle forme d’existence. Avec une même volonté, il reconstitue les membres de jouets en plastique amputés (Prothesis/Prothèses – 2012). Il s’agit pour lui de donner de la chair en plus à des éléments en peine, qui cristallisent des souvenirs à la fois personnels et collectifs.

Rohan Graeffly
The Foundation of Babel, 2012 (R.G.)
Installation, dimensions variables

Nicolas Tourte explore la partie invisible du quotidien en manipulant les objets, les matériaux et les références. Une œuvre comme Ventis Slow (2010) est formée d’une boite de soupe Campbell renversée sur une petite plateforme de medium. Dans la boîte de soupe se jouent une vidéo et une bande sonore, des arbres sont abattus. Les bruits sont violents. Pourtant ce paysage atavique est calme, désert, dépeuplé. Avec une économie de moyen déconcertante, l’artiste parvient à soulever une problématique liée aux ravages de notre société de consommation, qui, par souci de vouloir toujours plus produire, déforeste, détruit et saccage.

!cid_part10_07050806_00010404@wanadoo

Nicolas Tourte
GouTe à GouTe, 2011 vidéo

Un dialogue se reproduit entre les deux artistes, des correspondances matérielles, formelles et conceptuelles apparaissent. Ils réinterprètent le mythe de la Tour de Babel (The Foundation of Babel – 2011/ Babel Tower – 2012), sollicitent les microcosmes végétaux et organiques (Vessies et Lanternes – 2012 / Avant-puce – 2012) et redessinent des objets prosaïques au profit de discours alternatifs, inattendus (Algos – 2012 / Punish Yourself – 2013). Les deux artistes travaillent notre sens de la perception et reformulent ce qui nous semble acquis, fonctionnel, trivial. À travers leurs images et leurs objets nous comprenons que les apparences sont décidément trompeuses et porteuses de perspectives déroutantes, poétiques, critiques et souvent truculentes.

Nicolas Tourte
My Babel Tower, 2012 (N.T.)
Photographie, 40 cm / 62 cm

English text

Rohan Graeffly and Nicolas Tourte are friends on Facebook. Through the social network, they discovered their respective practices and met for the first time in Ghent in 2012. The virtual relationshi gives rise to a friendly collaboration resulting to a show. Apotheek is a Flemish term which means « pharmacy ». Totaal Apotheek is therefor a metaphor for a bottomless never ending cabinet, with all kinds of objects, materials, images, tools and souvenirs. A « apocalyptic pharmacopoeia sight » in which the two artists dig out our daily and intimacy. A balance is struck between the space of non-standard Fictief Warehouse and little things that they are able to extract out unsuspected universes. They attach themselves to question our habits of perception by deflecting, deforming or recycling elements often invisible due to their commonplace that we do not suspect the endless possibilities. Rohan Graeffly uses photography, drawing, collage and sculpture, to seize subjects often related to memory. He imagines the faces of the soldiers of the First World War, through colored crystals (Je demeure minéral dans les mâles choses animées – 2012). He gives to these missing, forgotten, men faces a new form of existence. With another one he gives to amputated plastic toys prosthetics (Prosthesis / Prothèses – 2012). It is for him to give back life to broken ones, which crystallize memories both personal and collective. Nicolas Tourte explores the invisible part of everyday life by manipulating objects, materials and references. The work (Ventis Slow – 2010) a  Campbell’s soup can spilled on a small wooden platform. Inside the can plays a video, trees are cut down, violent sounds playing. Yet this landscape is quiet atavistic desert. With a disconcerting economy of means, the artist manages to raise an issue related to the ravages of our consuming society, which, ever wanting more and more, deforests and destroys. A common dialogue between the two artists reproduces a material correspondence as in form and concept. They reinterpret the myth of the Tower of Babel (The foundation of Babel – 2011 / Babel Tower – 2012), seeking plants and organic microcosms (Vessies et Lanternes – 2012 / Avant-puce – 2012) and redraw prosaic objects in favor of unexpected alternative discourses (Alogs – 2012 / Punish Yourself – 2013). Both artists work on our sense of perception and reformulate what seems to be. Through their pictures and objects we understand that appearances are definitely deceiving, carrying confused perspectives, poetical, critical and often truculent.
Julie Crenn – 2013

Totaal Apotheek : http://www.totaal-apotheek.be/

Rohan Graeffly : http://www.rohangraeffly.be/

Nicolas Tourte : http://www.nicolastourte.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :