[EXPOSITION] FAIRE CORPS – Esam Caen-Cherbourg /// Musée Thomas Henry – Cherbourg


Dans le cadre du festival Femmes dans la ville, 10 étudiants de 3e année option Art de l’ésam Caen/Cherbourg présentent dans le cabinet des estampes du Musée Thomas Henry les travaux réalisés lors du workshop « L’art a-t-il un genre ? », proposé par leur enseignante Myriam Mechita et la commissaire d’exposition indépendante Julie Crenn.

A cette occasion un partenariat est réalisé avec l’Artothèque de Cherbourg.

Margaux Lecoursonnois – 2018

/// FAIRE CORPS ///

———————————————————————————————————-

Céline Hervé – Niki de Saint Phalle – Joan Mitchell – Emilien Borel – Jade Pillier – Margaux Lecoursonnois – Amandine Bertholet – Bora Jung – Louise Dubais – Marin Guesdon – Pauline Charpentier – Mathieu Lecaptois. 

———————————————————————————————————-

L’exposition FAIRE CORPS résulte d’un workshop réalisé à l’ESAM Caen-Cherbourg. Pendant plusieurs semaines, nous avons invité les étudiant.e.s à réfléchir aux questions relatives aux genres et aux féminismes. Comment s’en emparer plastiquement ? Quelles formes, quels matériaux, quel sons, quelles images, quels corps ? Le groupe, constitué de 10 étudiant.e.s, a choisi de penser les questions féministes en partant de leurs pratiques artistiques respectives, de les étirer vers différents sujets comme la place des femmes au sein d’un groupe situé, l’impact des traditions sur leurs libertés, les violences domestiques, les corps pluriels, les gangs de femmes, l’homosexualité, les corps mutants, fragmentés, troublés. FAIRE CORPS réunit ainsi un ensemble d’œuvres qui traduisent, dans leurs manifestations matérielles et techniques, une pluralité : vidéo, dessin, performance, édition, sculpture, son et installation. Chacun.e à sa manière, les étudiant.e.s donnent corps aux problématiques de genre qui traversent nos sociétés dans une volonté commune de se défaire des assignations oppressantes. Ces dernières nous renvoient à une définition extérieure de ce que nous sommes, elles représentent des limites, des interdits, des frustrations. Si les assignations sociales – qu’elles soient relatives au genre, au sexe, à la race, à la classe, à l’âge ou autres – permettent de situer nos paroles, lorsqu’elles sont imposées par l’autre, comportent un jugement moral qu’il nous faut apprendre à déconstruire pour atteindre un vivre ensemble. Pour construire un espace commun, au sein duquel les êtres vivants, égaux et libres, puissent exister par-delà les hiérarchies et les relations de pouvoir. Le masculin l’emporte systématiquement sur le féminin ? Nous ne le pensons définitivement pas. 

Julie Crenn & Myriam Mechita

———————————————————————————————————-

FAIRE CORPS /// Exposition réalisée dans le cadre du workshop Genre & féminismes – Esam Caen-Cherbourg.

/// Exposition ///
Du 15 mars au 1er avril 2018 
Du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h, 
samedi et dimanche de 13h à 18h
Musée Thomas Henry, Cherbourg-en-Cotentin
Entrée libre 
En partenariat avec le festival Femmes dans la ville

ESAM – Caen-Cherbourg

++ Musée Thomas Henry – Cherbourg

+++ Artothèque – Cherbourg

++++ FEMMES DANS LA VILLE – Cherbourg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :