EXPOSITION [texte] /// Jean-François Fourtou – Merci Louisette /// Galerie JGM – Paris


Merci Louisette

 

For every treasure lost and found
During my young days in the sun
When all the children loved to run
Fell so good when I was home
I have a memory to keep
I care
.

Syd Matters – Icare (2005)

 La mémoire est le terrain de jeu de Jean-François Fourtou. Depuis les années 1990, il fouille une histoire familiale à travers les objets de ses ancêtres et de ses contemporains. Il crée ainsi des passages entre la mémoire personnelle et la mémoire collective, entre son histoire, celle de ses proches et la nôtre. L’artiste jongle entre l’intérieur et l’extérieur pour sonder la maison : sa fonction, sa représentation, sa symbolique. La maison est un abri pour les corps, mais aussi pour les objets, vecteurs du souvenir.

 À la galerie Jean-Gabriel Mitterrand, l’artiste réactive une installation présentée en 2014 au MAMO (Centre d’art de la Cité Radieuse) à Marseille. Merci Louisette est une œuvre monumentale formée de différents éléments. Les meubles rustiques de sa tante Louisette sont agrégés, superposés, imbriqués. L’équilibre paraît précaire, la construction menace de s’effondrer. L’intérieur de la maison de sa tante est compacté en une tour-cabane synthétisant les objets d’une vie. D’autres éléments surgissent : au plafond et sur les murs, des stalactites et des alvéoles colonisent l’espace ; parmi elles, un groupe d’abeilles géantes veillent sur les meubles ; enveloppés dans leurs combinaisons protectrices, des apiculteurs grandeur nature prélèvent du miel. L’œuvre, attirante et effrayante, nous aspire. De part et d’autre de l’amoncellement de meubles en bois s’ouvrent des passages au creux desquels nous devons pénétrer. Une fois dans le labyrinthe, nous découvrons des objets liés au quotidien de Louisette, ses livres, ses bibelots, de la vaisselle, du linge, des photographies et des odeurs. Nos sens sont convoqués pour une traversée déroutante. L’espace mémoriel de Louisette devient un espace de projection où nos propres souvenirs sont libérés.

mamo-merci-louisette_1b_1300x700

Le concept de labyrinthe est rejoint par le mythe d’Ariane, qui, pour que Thésée ne perde pas son chemin, a déroulé un fil salvateur. La tour-cabane est entourée de fils de laine multicolores (pour les tricots de Louisette), comme si une araignée invisible avait entamé le tissage de sa toile. Ici, le fil, comme les meubles, participe à la fabrication d’un espace domestique, un foyer en mutation. D’un point de vue symbolique, l’artiste confronte la fragilité de la toile avec celle du souvenir qui menace de s’évanouir au fil du temps. Jean-François Fourtou travaille la mémoire en mouvement, à l’image d’un espace instable et évolutif où le souvenir est inlassablement malaxé. Ainsi, les abeilles semblent non seulement surveiller la tour-cabane, mais aussi façonner la matière mémorielle en l’augmentant. Les souvenirs sont ainsi protégés dans une ruche en construction. Les insectes et les hommes participent à la fois à la cristallisation et à la transformation de la matière mémoire. L’artiste manipule cette matière, physique et psychique, en posant les questions de la transmission et de la pérennité du souvenir. Les objets sont ligotés ensemble, ils s’érigent en une tour-cabane qui, en fonction de l’espace d’exposition, est modulée, remodelée. Il active ainsi les dimensions spatiale, matérielle, sensible et performative de la mémoire.

mamo-merci-louisette_4_1300x700

Exposition / Jean-François Fourtou – Merci Louisette

Galerie JGM / du 10 avril au 16 mai 2015

+ Plus d’informations / http://galeriemitterrand.com/fr/expositions/presentation/123/merci-louisette

++ JEAN-FRANCOIS FOURTOU

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :